Participer
éditorial

Les imposteurs du climat

Incontestablement, 2019 est l’année du climat. Pas un jour sans que la presse n’en parle, pas une seule semaine sans être interpellé par son entourage sur le dérèglement climatique.

Politiquement, l’alarmisme actuel profite aux partis écologiques partout en Europe. Ces ayatollahs du climat sont à la fois de faux prophètes et de vrais imposteurs. Seule une politique soucieuse de la souveraineté alimentaire et énergétique de la Suisse est une politique favorable au climat ! N’en déplaise aux imposteurs du climat, seule l’UDC défend une politique réaliste et efficace en la matière.

« L’écologie, il y a ceux qui en parle et il y a ceux qui la font ! », cette affirmation colle bien à la réalité politique actuelle en Suisse et dans toute l’Europe. Ceux qui en parlent, ce sont d’abord les Verts, puis – par opportunisme – tous les autres partis. Ceux qui la font, ce sont les Suissesses et les Suisses qui veillent à consommer local en favorisant les produits issus de notre terre, ce sont les Suissesses et les Suisses qui veillent à recycler et à composter les déchets qu’ils produisent afin de les valoriser sans polluer, ce sont les Suissesses et les Suisses qui privilégient des vacances en Suisse, à la découverte des paysages fabuleux de notre pays. Enfin, ce sont les citoyens qui ont voté OUI le 9 février 2014 à l’initiative contre l’immigration de masse. Ce sont les électeurs de l’UDC qui « font » de l’écologie sans se vanter bruyamment de la défendre.

L’imposture des mouvements écologiques est totale. Les partis de gauche (PLR inclus) sermonnent et donnent des leçons de comportement alors qu’ils ont soutenu sans restriction aucune la libre circulation des personnes. La libre circulation c’est, en chiffre net, 1’000’000 d’immigrés entre 2002 et 2016 – soit en 14 ans. Ces gens mangent, consomment, se chauffent, se déplacent, produisent des déchets. En clair, 1’000’000 immigrés ont conduit à la mise en circulation de près de 500’000 voitures et à la construction de 350’000 logements. Entre 2010 et 2014, on bétonnait un mètre carré par seconde en Suisse à cause de l’immigration massive ! Ce désastre écologique n’est pas la politique de l’UDC – au contraire ! – mais celle des partis prétendument écologiques qui nous donnent la leçon. En 14 ans, la politique des imposteurs du climat a conduit à devoir construire l’équivalent d’un nouveau canton de Berne pour loger les immigrés. Les Verts et leurs alliés, qui nous conduisent à une Suisse de 10 millions d’habitants d’ici vingt ans, n’ont aucune leçon à donner à quiconque en matière d’écologie !

Ensemble, défendons notre pays et sa souveraineté, notamment alimentaire et énergétique. Veillons à favoriser les produits locaux issus de notre agriculture et refusons de consommer des produits qui, pour finir dans nos étalages, ont été transportés dans des cargos qui polluent les océans. Ensemble, développons notre indépendance énergétique en favorisant les énergies suisses renouvelables (barrages, installations hydrauliques, photovoltaïque, éolien) et en soutenant l’innovation et la recherche.

Le meilleur moyen de préserver notre environnement, c’est de défendre la Suisse, son indépendance et sa souveraineté en luttant contre la libre circulation des personnes, c’est favoriser une production énergétique et alimentaire suisse. Seule l’UDC se bat de manière cohérente et réaliste pour une politique favorable à l’environnement.

partager l’article
par l’auteur
Jennifer Badoux
UDC (VD)
en lire plus
Soutenez-nous!

IBAN:
CH 59 0900 0000 1000 4168 3

Contact
UDC Vaud, Secrétariat général, Rue de la Louve 1, 1003 Lausanne
téléphone
021 806 32 90
E-Mail
Médias sociaux
Retrouvez nous sous:

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord