Participer
Communiqué de presse

Toujours plus d’excès et d’injustice dans notre canton !

Lors de la séance du Grand Conseil du 6 octobre dernier, les députés de notre canton ont débattu du projet de loi visant à allonger la durée du congé paternité pour les fonctionnaires de l’Etat de Vaud à 20 jours ceci alors même que les Vaudoises et les Vaudois ont accepté un congé paternité de 10 jours pour tous les pères lors des votations du 27 septembre dernier. Ce projet crée une véritable injustice de traitement entre les employés de la fonction publique et ceux du secteur privé, il divise les pères entre eux et alourdi encore une nouvelle fois les charges des contribuables. C’est un projet excessif et injuste que l’UDC combat.

Alors que les Suisses et les Suisses ont approuvé la création d’un congé paternité pour tous lors des dernières votations fédérales, la majorité de gauche de notre canton continue de prendre les Vaudoises et les Vaudois pour les vulgaires cobayes du laboratoire socialiste qu’est devenu le canton de Vaud. En exigeant deux semaines supplémentaires et additionnelles pour les fonctionnaires vaudois, la gauche et ses alliés veut donc offrir un privilège injustifiable et injuste aux employés de la fonction publique alors que ceux du secteur privé luttent contre le chômage et la précarisation. De fait, ce projet viole le principe d’égalité de traitement entre les travailleurs de notre canton.

L’UDC dénonce le clientélisme politique honteux du PS

Le chômage grimpe, les faillites menaces, la crise guette, mais la gauche continue de dilapider l’argent des Vaudoises et Vaudois en faveur de sa clientèle électorale. Il est définitivement fini le temps où ce parti pouvait affirmer fièrement « pour tous sans privilège ». Cet allongement du congé paternité pour quelques privilégiés aura d’importantes conséquences financières pour notre canton. Alors que le chômage grimpe chaque jour et menace les emplois de dizaines de milliers de Vaudoises et de Vaudois, que nos commerces, nos artisans et travailleurs indépendants vivent une situation financière inquiétante et que de nombreux ouvriers se trouvent en réduction d’heures de travail (RHT), le Conseil d’Etat socialiste continue ses excès en voulant introduire un cumul des jours de congés inutile et injuste. Face à l’urgence économique, il est grand temps que nos autorités pensent à préserver et favoriser l’emploi de nos ouvrières et ouvriers, de nos indépendants et de nos PME.

Lutter contre l’insécurité que subissent les Vaudoises et les Vaudois !

À la suite du meurtre de Morges, le député et syndic d’Echichens, Philippe Jobin, chef du groupe UDC au Grand Conseil, a déposé une interpellation afin de faire toute la lumière sur les informations contradictoires entre le Ministère public de la Confédération (MPC) et le Département de l’environnement et de la sécurité. L’auteur de ce meurtre était déjà impliqué dans une procédure pénale menée par le MPC et était connu du Service de renseignement de la Confédération depuis 2017 « en raison de consommation et de diffusion de propagande djihadiste », ce qui ne l’empêchait manifestement pas de se promener paisiblement, armé d’un couteau, au centre-ville de Morges. L’UDC exige des réponses rapides du Conseil d’Etat afin que les Vaudoises et les Vaudois ne soient plus les victimes de l’insécurité.

Pour une loi cantonale relative aux droits des personnes en situation de handicap

Dans notre canton, les personnes en situation de handicap n’ont pas toujours la possibilité de participer à la vie de la société sur un pied d’égalité et selon leurs propres choix, malgré la loi fédérale qui date de 2004. Cette dernière permet aux cantons de créer sa propre base légale. Afin d’œuvrer réellement et concrètement pour les personnes en situation de handicap, le député et syndic de Baulmes, Julien Cuérel a déposé une motion demandant au Conseil d’Etat, à l’instar de ce qui a été fait dans le canton de Bâle-Ville, de créer une base légale cantonale dans le but de permettre la participation autonome des personnes handicapées à la vie en société.

partager l’article
en lire plus
Soutenez-nous!

IBAN:
CH 59 0900 0000 1000 4168 3

Contact
UDC Vaud, Secrétariat général, Rue de la Louve 1, 1003 Lausanne
téléphone
021 806 32 90
E-Mail
Médias sociaux
Retrouvez nous sous:

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord