Participer
Communiqué de presse

Solidaire avec les cafetiers-restaurateurs !

Malgré la suppression de la session du Grand Conseil, les députées et députés UDC se sont réunis ce matin et ont exprimé leur agacement quant à l’annulation de la session par le Bureau du Grand Conseil. La pandémie actuelle ne doit pas permettre de pouvoir tout justifier et, notamment en ces temps de crise, nos institutions démocratiques doivent fonctionner. L’UDC exige du Bureau du Grand Conseil que ce dernier fasse son devoir et convoque comme il se doit le Grand Conseil le 17 novembre prochain.

L’annulation de la session par le Bureau du Grand Conseil révèle un sérieux manque d’organisation et de sang-froid qui prétéritent le bon fonctionnement de nos institutions démocratiques. Aussi, l’UDC exige que le Grand Conseil puisse – sans faute ! – à nouveau siéger dès mardi prochain. La population de notre canton et l’ensemble des acteurs sanitaires et socio-économiques ont maintenant besoin de clarté, de cohérence et de responsabilité, pas de mesures qui changent chaque semaine et d’effet d’annonce !

Notre parti réitère sa volonté de soumettre les récentes décisions du Conseil d’Etat au Grand Conseil afin que ce dernier puisse s’exprimer sur la pertinence des mesures prises par le gouvernement afin que les décisions qui affectent les Vaudoises et les Vaudois puissent être collectivement assumées. A cet égard, l’UDC souhaite que tous les partis puissent consulter l’analyse sur les origines des foyers d’infection de la Covid-19 dans notre canton.

Levons les émoluments de patente par solidarité avec les cafés-restaurants

Afin de soulager les cafés-restaurateurs, déjà durement touchés par la crise, le député Philippe Ducommun a déposé une motion afin que l’Etat renonce à percevoir les émoluments de patente. En effet, afin de lutter contre la pandémie du coronavirus, les milieux de la restauration ont dû fermer il y a une semaine et beaucoup craignent, à présent, pour leur survie alors que la quasi-totalité d’entre eux ont appliqué soigneusement les directives sanitaires. Notre groupe politique attend un soutien fort de tous les partis représentés au Grand Conseil par solidarité avec les cafetiers-restaurateurs.

Pour la réouverture des restaurants et cafés

A en croire les chiffres de l’Office fédérale de la santé publique datant de la première vague de contamination (https://www.bag.admin.ch/bag/fr/home/das-bag/aktuell/news/news-02-08-2020.html), les bars, cafés et restaurants représentent moins de deux pourcents des lieux de contamination. Déjà mis à rude épreuve, ces derniers sont les plus touchés par les mesures mises en place par le Conseil d’Etat. Mieux vaut 1’000 personnes dans des restaurants qui respectent les gestes barrière que 500 personnes entassées dans des appartements pour des apéros sauvages. Mieux vaut des clients dispersés chez les commerçants locaux que réunis dans des centres commerciaux bondés. Mieux vaut une population responsable qui a encore une vie sociale – même réglementée – qu’une solitude complète à l’approche des fêtes. L’UDC demande à ce qu’un débat démocratique, avec chiffres à l’appui, puisse avoir lieu sur cette décision du Conseil d’Etat !

Stop au tourisme d’achat transfrontalier

Nos commerçants et artisans se trouvent dans une situation économique insoutenable. Afin de soutenir nos producteurs locaux, l’UDC attend de nos autorités que des contrôles temporaires aux frontières, comme au mois d’avril, soient réintroduits afin de soutenir notre économie locale face à la concurrence des grandes enseignes étrangères.

partager l’article
en lire plus
Soutenez-nous!

IBAN:
CH 59 0900 0000 1000 4168 3

Contact
UDC Vaud, Secrétariat général, Rue de la Louve 1, 1003 Lausanne
téléphone
021 806 32 90
E-Mail
Médias sociaux
Retrouvez nous sous:

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord