Participer
Communiqué de presse

Protection de l’environnement : la gauche enfume, l’UDC agit !

Hier, la protection de la nature et la politique énergétique ont occupé la séance du Grand Conseil. Toujours prompte à surfer et à instrumentaliser la santé de la planète, la gauche du Parlement s’est félicitée d’avoir jeté de la poudre aux yeux et fait voter de nouvelles contraintes contre les Vaudoises et les Vaudois pendant que l’UDC a agi concrètement en faisant accepter une initiative pour réduire nos émissions de C02 en valorisant nos énergies renouvelables locales et une motion pour favoriser l’utilisation du bois suisse, unique matériau de construction entièrement renouvelable.

Décidément, la défense de la nature, il y a ceux qui en parlent et ceux qui la font. La séance du Grand Conseil hier a permis aux Vaudoises et aux Vaudois de le constater. Alors que les communes étaient prises à parti par la gauche, le député et syndic de Froideville, Jean-François Thuillard, a reçu les applaudissements de ses pairs pour avoir mis les choses au clair en rappelant que les communes n’ont pas attendu les postures écologiques pour agir en faveur de la protection de la nature. Il a en particulier cité les mesures prises en faveur du chauffage à distance, l’isolation des bâtiments, la gestion des déchetteries et l’éclairage public.

Le député et municipal de Ste-Croix, Yvan Pahud, a déposé une initiative parlementaire et une motion – toutes deux acceptées à la quasi-unanimité du parlement – afin de stopper l’importation d’énergie à base de charbon, en soutenant les producteurs d’énergies renouvelable  locales, sans pour autant taxer ou interdire quoique ce soit. Le postulat du député d’Assens, Denis Rubattel, sur l’optimisation du rendement de l’énergie hydraulique – autre ressource naturelle, indigène et renouvelable – a également été transmis au Conseil d’Etat.

L’initiative parlementaire déposée par Yvan Pahud souhaite que le Conseil fédéral mette en place un système de rachat de l’énergie renouvelable (solaire, biomasse, hydraulique, etc.) au prix coûtant afin de favoriser la production d’énergie indigène. De plus, sa motion en faveur de l’utilisation du bois suisse, seul matériau de construction entièrement renouvelable produit sur sol vaudois, pour la construction d’infrastructures cantonales et communales a également été acceptée. Il faut rappeler que l’accroissement annuel du bois en terres vaudoises approche les 10 millions de mètres cubes et que son exploitation n’atteint même pas 7 millions.  « La preuve par les actes, la gauche propose des actions symboliques sans aucune portée et l’UDC agit concrètement. », conclut Yvan Pahud.

partager l’article
en lire plus
Soutenez-nous!

IBAN:
CH 59 0900 0000 1000 4168 3

Contact
UDC Vaud, Secrétariat général, Rue de la Louve 1, 1003 Lausanne
téléphone
021 806 32 90
E-Mail
Médias sociaux
Retrouvez nous sous:

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord