Participer
Communiqué de presse

Préférence nationale : les bénéficiaires de subventions doivent acheter local et durable

De nombreuses manifestations vaudoises bénéficient de subventions étatiques – donc de l’argent public, il est important de le rappeler – pour pouvoir se financer et financer leur communication. Or, il est apparu que des associations bénéficiaires confient ensuite des mandats à l’étranger, privant ainsi les artisans, PME, commerçants et indépendants locaux de précieuses recettes commerciales. Pour l’UDC, il est certain que les bénéficiaires de subventions publiques vaudoises ont le devoir moral de contribuer à faire tourner l’économie vaudoise et à préserver une économie durable. Nous voulons que ce devoir moral devienne une obligation légale.

Le principe de la préférence nationale se décline aussi en faveur des PME commerçants, artisans et indépendant vaudois qui estiment injuste que des manifestations bénéficiant de l’argent des contribuables permettent ensuite de financer des achats à l’étranger. C’est pourquoi le député et conseiller communal de Nyon, Sacha Soldini, a déposé un postulat en ce jour de rentrée parlementaire afin que les bénéficiaires de subventions publiques soient désormais tenus de confier leurs mandats à des entreprises locales, c’est-à-dire dans le canton de Vaud, éventuellement ailleurs en Suisse, mais certainement pas à l’étranger. Celui qui bénéfice de l’argent des Vaudoises et des Vaudois contribue à l’économie qui fait vivre les Vaudoises et les Vaudois.

Malgré la pandémie, le nombre de frontaliers n’a pas cessé de croître

Le député et municipal de Ste-Croix, Yvan Pahud, a posé une question orale à laquelle le Conseil d’Etat répondra la semaine prochaine. Alors que le gouvernement cantonal s’engage contre l’initiative de limitation, qui vise à corriger les excès de l’immigration massive dont les Vaudoises et les Vaudois sont particulièrement victimes, il semblerait que – malgré la fermeture des frontières consécutive à la crise pandémique – le nombre de frontaliers actifs dans notre canton est plus important en 2020 qu’en 2019. Ainsi, contrairement aux arguments anxiogènes ventilés par les opposants de l’initiative et malgré les risques de chômage qui inquiètent, selon un récent sondage, trois Suisses sur quatre, le business de la libre circulation des personnes n’a, semble-t-il, pas souffert de la crise pandémique.

Réduire les nuisances administratives pour l’entretien des pâturages

La député et municipale de Lucens, Aliette Rey-Marion, a déposé une interpellation dans laquelle elle se soucie de l’avenir et des orientations politiques relatif au domaine agricole de Grange-Verney, notamment si le Conseil d’Etat envisage une extension de la culture bio sur le domaine. Pour sa part, le député et conseiller communal de Genolier, Nicolas Bolay, a déposé un postulat qui vise à réduire les nuisances administratives et bureaucratiques des agriculteurs chargés d’entretenir les pâturages qui leur sont confiés.

partager l’article
en lire plus
Soutenez-nous!

IBAN:
CH 59 0900 0000 1000 4168 3

Contact
UDC Vaud, Secrétariat général, Rue de la Louve 1, 1003 Lausanne
téléphone
021 806 32 90
E-Mail
Médias sociaux
Retrouvez nous sous:

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord