Participer
Communiqué de presse

POUR LA LIBERTÉ : NON À LA TAXE SUR LE CO2 ET AUX INTITIATIVES ANTI-AGRICOLES EXTRÊMES

Réuni hier soir par vidéo-conférence, le Comité central de l’UDC Vaud a adopté les mots d’ordre de l’UDC Vaud pour les votations du 7 mars 2021. Déterminé à lutter contre l’extrémisme écologique, notre parti a confirmé son opposition à la nouvelle loi sur le CO2, coûteuse et inutile, et refuse catégoriquement les deux initiatives moralisatrices et nuisibles contre les agriculteurs de notre pays. Pour augmenter notre sécurité, l’UDC Vaud recommande de soutenir la loi fédérale de lutte contre le terrorisme ainsi que la loi fédérale Covid-19 pour permettre le versement d’indemnités aux victimes des mesures arbitraires prises par les autorités politiques.

Après une présentation du conseiller national Michaël Buffat, les membres du Comité Central ont, à l’unanimité des voix, refuser la nouvelle loi sur le CO2 qui augmentera démesurément le prix de l’essence. Ainsi, notre parti s’engage en faveur de la liberté de notre population. Cette nouvelle taxe sera aussi coûteuse, qu’inefficace et inutile. Elle représentera une charge insupportable pour les classes moyennes et populaires. « La hausse de la taxe CO2 est injuste et disproportionnée. Nous ne laisserons pas tomber les classes populaires, les régions rurales, les pendulaires et toutes les personnes et familles qui seront prises à la gorge avec cette loi injuste. Contrairement aux autres partis, l’UDC sera aux côtés des victimes de cette imposture politique » a rappelé Kevin Grangier, président du parti, lors du débat interne.

NON aux initiatives phytosanitaires extrêmes et néfastes pour l’agriculture

L’UDC Vaud a décidé de rejeter, à l’unanimité moins une voix, les deux initiatives anti-agricoles extrêmes. En suivant les indications du conseiller national Jacques Nicolet, les membres du Comité central ont souligné que si l’initiative était acceptée, les agriculteurs ne seraient plus en mesure de remplir leur mission de base et l’approvisionnement de la Suisse en denrées alimentaires saines, sûres, de qualité et produites de manière durable serait remis en question. « Ces initiatives vont trop loin et péjoreront le travail des paysans. De plus elles n’amélioreront en rien les conditions environnementales » a notamment déclaré Jacques Nicolet.

« Les consommateurs suisses sont bernés car les denrées alimentaires étrangères disponibles en grandes surfaces continueront à être traitées aux pesticides. Les seuls effets de ces initiatives seront de renchérir les denrées alimentaires suisses et de condamner de nombreuses exploitations agricoles suisses à la faillite. », a ajouté Kevin Grangier.

OUI à plus de sécurité contre le terrorisme et OUI à la loi Covid-19

Après une présentation du conseiller national Jean-Pierre Grin, le Comité central a décidé de soutenir à l’unanimité la loi fédérale sur le Covid-19. « Il est impératif de doter notre pays d’une base légale en la matière afin de permettre le versement des indemnités d’urgence dues aux restrictions de lutte contre le Covid-19 », a précisé Jean-Pierre Grin.

De plus, l’UDC recommande, à l’unanimité moins une abstention, d’accepter également la loi sur les mesures policières. « La police a besoin d’instruments supplémentaires pour surveiller les terroristes potentiels dans le but de protéger notre population. », a plaidé Michaël Buffat.

partager l’article
en lire plus
Soutenez-nous!

IBAN:
CH 59 0900 0000 1000 4168 3

Contact
UDC Vaud, Secrétariat général, Rue de la Louve 1, 1003 Lausanne
téléphone
021 806 32 90
E-Mail
compte postal
10-4168-3
Médias sociaux
Retrouvez nous sous:

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord