Participer
Communiqué de presse

Pour des politiques numériques souveraines

Alors que l’année scolaire s’achève dans l’incertitude d’un rebond des cas d’infections à la Covid-19, de nombreuses interrogations demeurent et tout laisse à croire que les cours en visioconférence seront toujours d’actualité à la rentrée, dans deux mois. Cela fait maintenant plusieurs mois que le Conseil d’Etat et le Département de la formation, de la jeunesse et de la culture (DFJC) laissent les écoles et les professeurs dans la panade des séances en visioconférences improvisées. Le temps est venu de mettre en place un système numérique efficace, indigène et souverain.

Face à la crise sanitaire qui a agité notre canton, la technologie numérique a permis au corps enseignant et aux élèves de continuer leur apprentissage malgré les risques sanitaires. Si la pratique est à saluer, la question du stockage des données reste ouverte. Pour l’UDC, il est indispensable que l’ensemble des données soient stockées en Suisse afin de protéger la vie privée des Vaudoises et des Vaudois et d’éviter que ces données soient revendues à l’étrangers. Aux yeux de notre parti, la souveraineté numérique est un enjeu de taille.

Dans notre canton, il existe de nombreuses ressources et compétences permettant la mise en œuvre de logiciels dédiés efficaces : des entreprises actives dans le développement et dans l’hébergement de services numériques, un service informatique de pointe et un réseau d’associations à but non lucratif qui aurait déjà proposé ses services au Conseil d’Etat et à la population. L’UDC Vaud demande que le Conseil d’état revienne à la rentrée scolaire de la fin août avec un projet vaudois de visioconférence et de partage de fichiers prêt à l’emploi.

Dans cette optique, le député d’Epalinges et informaticien indépendant, Yann Glayre, est intervenu lors de la séance du Grand Conseil de mercredi afin de demander que des directives claires soit établies, permettant – dès la rentrée – aux élèves de suivre leur enseignement à distance et dans de bonnes conditions.

L’UDC soutient le postulat pour une indépendance numérique

Face aux défis que nous imposent les multinationales du numérique, notamment en matière de services et d’utilisation des données, l’urgence de développer des politiques souveraines dans ce domaine est de plus en plus évidentes. Si, à l’évidence, les réponses doivent d’abord venir de la Confédération, rien n’interdit à notre canton de promouvoir et de développer des alternatives souveraines afin de protéger les données des Vaudoises et des Vaudois. C’est le sens du postulat accepté mercredi par le Grand Conseil et notamment porté par notre député Yann Glayre. « Les données sont le pétrole du XXIème siècle », a-t-il déclaré en plénum, jugeant les GAFAM trop gros, trop dominant et trop dangereux.

Les souverainetés se déclinent également en matière numériques et informatiques. Les enjeux à venir dans ce secteur seront colossaux afin de préserver le contrôle démocratique des données. L’UDC soutiendra toutes les politiques visant à augmenter la souveraineté nationale dans ce domaine.

partager l’article
en lire plus
Soutenez-nous!

IBAN:
CH 59 0900 0000 1000 4168 3

Contact
UDC Vaud, Secrétariat général, Rue de la Louve 1, 1003 Lausanne
téléphone
021 806 32 90
E-Mail
Médias sociaux
Retrouvez nous sous:

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord