Participer
Communiqué de presse

Plus de 7’500 Vaudois ont signé le référendum contre la hausse de la taxe CO2

Ce matin, le comité référendaire contre la hausse de la taxe CO2 a déposé plus de 110’000 signatures, dont 7’519 vaudoises, à la Chancellerie fédérale. Ce résultat est tout simplement hors norme pour un référendum dont la récolte des signatures a été fortement entravée par les mesures de lutte anti-Covid-19. Il témoigne de la grande solidarité qui s’est exprimée en faveur des victimes de la hausse démesurée de la taxe voulue par tous les partis, sauf l’UDC. L’UDC Vaud mènera une campagne active dans notre canton dans la perspective de la probable votation du 13 juin prochain.

Lors de la session d’automne 2020 des Chambres fédérales, tous les partis – sauf l’UDC – ont soutenu la hausse de la taxe CO2 en prétextant la lutte contre le réchauffement climatique. S’il ne fait aucun doute que préserver notre environnement et en épargner ses ressources sont indispensables, ce n’est pas augmentant les taxes après avoir instrumentalisé le climat pour donner mauvaise conscience aux gens qu’on améliorera quoique se soit sur le plan environnemental. L’UDC Vaud et plus de 7’500 Vaudoises et Vaudois dénoncent les partis imposteurs et manipulateurs de la préservation de la nature.

En réponse à la décision des Chambres fédérales, l’UDC du Canton de Vaud a décidé lors de son Congrès du 1er octobre 2020 de soutenir activement la récolte de signatures en faveur du référendum qui a été déposé aujourd’hui. Avec ses alliés dans le canton de Vaud, l’UDC a su récolter un nombre record de signatures malgré les mesures anti-Covid-19 grâce à un important travail personnel et à l’activation de son réseau de membres.

Qui sont les principales victimes de la hausse de la taxe CO2 ?

Redoutablement inefficace pour lutter contre le réchauffement climatique, la hausse de la taxe en question sera en revanche redoutablement efficace pour accaparer l’argent des Suissesses et des Suisses, notamment des automobilistes, des propriétaires et des locataires. Parmi les principales victimes de cette hausse, il y a :

  • Les classes populaires et moyennes, qui souffrent déjà chaque fin de mois
  • Les pendulaires, qui circulent chaque jour pour travailler
  • Les habitants des régions rurales et périphériques
  • Les PME, agriculteurs et indépendants qui doivent rouler pour gagner leur vie
  • Les propriétaires qui chauffent leur bien immobilier au mazout
  • Les locataires qui verront leurs charges immobilières augmentés

Soyons solidaires des classes populaires et des régions rurales

« La hausse de la taxe CO2 est injuste et disproportionnée. Nous ne laisserons pas tomber les classes populaires, les régions rurales, les pendulaires et toutes les personnes et familles qui seront prises à la gorge avec cette loi injuste. Contrairement aux autres partis, l’UDC sera aux côtés des victimes de cette imposture politique », a dit Kevin Grangier, président du parti.

L’UDC Vaud mènera une campagne active avec ses alliés d’ici la votation, qui sera probablement arrêtée au 13 juin 2021.

partager l’article
en lire plus
Soutenez-nous!

IBAN:
CH 59 0900 0000 1000 4168 3

Contact
UDC Vaud, Secrétariat général, Rue de la Louve 1, 1003 Lausanne
téléphone
021 806 32 90
E-Mail
Médias sociaux
Retrouvez nous sous:

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord