Participer
Communiqué de presse

L’UDC résolue à gagner

Les délégués de l’UDC Vaud étaient réunis ce jeudi à Blonay afin de donner leurs mots d’ordre en vue des votations fédérales du 19 mai prochain. C’est à l’unanimité qu’ils se sont opposés à la nouvelle directive européenne qui veut priver la Suisse de son droit libéral sur les armes. Pragmatique et équilibrée, la réforme de la fiscalité, liée au financement de l’AVS (RFFA) a obtenu le soutien du Congrès. Résolus à faire basculer la majorité du gouvernement à droite, le Congrès a décidé de repartir avec Pascal Dessauges dans la course au Conseil d’Etat, s’il devait y avoir un second tour après l’élection de dimanche. L’excellente campagne de terrain qu’il a menée jusqu’ici a suscité l’unanimité auprès des délégués.

Deux débats contradictoires ont animé le congrès. Le premier portait sur la reprise de la directive européenne sur les armes. La nouvelle trouvaille de l’UE pour restreindre nos libertés consiste à limiter à l’extrême la possession d’armes semi-automatiques par des particuliers, en formulant toute une série d’interdictions et en imposant de multiples restrictions bureaucratiques. Seuls les quelques détenteurs d’une autorisation exceptionnelle pourraient posséder une arme en toute légalité. Xavier de Haller, avocat et major EMG, a dénoncé cette atteinte, aussi inutile que néfaste, à notre droit libéral sur les armes et a convaincu l’assemblée de ne pas se laisser intimider par l’alarmisme de ceux qui prétendent qu’un refus de cette directive entraînerait une remise en cause fondamentale des acquis de Schengen. Malgré le contre-argumentaire du conseiller national socialiste Samuel Bendahan, les délégués ne s’y sont pas trompés : c’est à l’unanimité qu’ils ont rejeté cette tentative de porter un coup fatal à notre souveraineté et aux traditions qui sont à la base de notre identité suisse.

Le deuxième débat traitait de deux dossiers fédéraux bloqués depuis de longues années : la fiscalité des entreprises et la consolidation de l’AVS. Notre conseiller national Michaël Buffat a démontré que la réforme RFFA apporte des réponses convaincantes à ces blocages en proposant des solutions pragmatiques et équilibrées qui combinent le volet fiscal au volet social. Ses propos ont été nuancés par la conseillère nationale vert’libérale Isabelle Chevalley qui voit dans la RFFA une solution bancale qui ne profitera ni aux PME ni aux jeunes. Après avoir posé plusieurs questions sur ce projet, le Congrès s’est prononcé en faveur de la réforme par 61 voix pour, 9 contre et 10 abstentions.

A quatre jours du premier tour de l’élection complémentaire au Conseil d’Etat, le conseiller national PLR Olivier Feller a rappelé l’importance de cette élection qui pourrait permettre à la droite d’être majoritaire au gouvernement. Il a souligné la nécessité de fédérer nos forces autour des enjeux qui sont garants de la prospérité de notre canton. Notre candidat Pascal Dessauges a fait un survol de la campagne qu’il a menée ces deux derniers mois. Sa motivation est intacte et les nombreux contacts de qualité qu’il a avec la population donnent du sens à son engagement. Il se battra jusqu’au bout et toute la droite avec lui, afin de pouvoir travailler à la défense de nos libertés, de notre identité et de notre qualité de vie. A la suite d’un discours engagé et combatif de notre président Jacques Nicolet, les membres du Congrès ont voté unanimement pour repartir avec Pascal Dessauges dans la course au Conseil d’Etat, s’il devait y avoir un second tour après l’élection de dimanche.

partager l’article
en lire plus
Soutenez-nous!

IBAN:
CH 59 0900 0000 1000 4168 3

Contact
UDC Vaud, Secrétariat général, Rue de la Louve 1, 1003 Lausanne
téléphone
021 806 32 90
E-Mail
Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord