Participer
Communiqué de presse

L’UDC DÉNONCE LE MÉPRIS DE LA LANGUE FRANÇAISE PAR LE GRAND CONSEIL

Alors que les débats du Grand Conseil ont repris hier, notre parti s’est frontalement opposé à la transmission d’un postulat socialiste justifiant le mépris de l’usage de la langue française entre l’Etat et ses administrés. La transmission de ce postulat témoigne l’échec de l’école vaudoise et de l’intégration dans notre canton.

La langue française est toujours plus menacée. L’usage absurde et superficiel du langage inclusif dénature toujours plus notre langue au profit au nom d’idéologies politiquement correctes qui rendent l’orthographe inutilement complexe. Hier, de l’extrême gauche aux élites PLR, tous ces partis ont cautionné l’appauvrissement de notre langue et ainsi justifié les échecs scolaires en la matière. Seule l’UDC s’est battue afin de préserver l’usage correct de la langue française par la voix du député et municipal de Villeneuve, Dylan Karlen : « Ce postulat démontre la redoutable inefficacité et l’effondrement du système d’instruction publique et d’intégration dans notre canton » a-t-il notamment déclaré.

L’UDC combat le renforcement des contraintes liées à l’épandage des engrais de ferme

Un récent courrier a informé les agricultrices et agriculteurs vaudois du durcissement des conditions d’entreposage et l’épandage des engrais de ferme. Ces directives représentent des contraintes supplémentaires et inefficaces conduisant à des impasses techniques et économiques et pourrait avoir pour conséquence l’arrêt de toute production animale dans notre canton. De plus, le Conseil d’Etat rose-vert n’a pas jugé utile de consulter ses partenaires pour la mise en application de ses directives. Atterré par cette situation, le député de Genolier, Nicolas Bolay, est intervenu afin de demander sur quelle base légale s’est appuyé le Conseil d’Etat et quelles en seront les conséquences financières pour les nombreux agriculteurs de notre canton.

Est-on prêt à soutenir les jeunesses campagnardes ?

Faute d’avoir pu organiser leur manifestation l’année dernière (et probablement cette année encore) de nombreuses amicales et associations, notamment les jeunesses campagnardes se retrouvent en délicat situation. Soucieux de préserver ces institutions et de leur permettre de maintenir un financement sain, l’élu de Montricher Sylvain Freymond a demandé quelles mesures le canton entend-il prendre en cas de nouvelle annulation ou restriction trop importante en lien avec les mesures Covid.

Pour des mesures efficaces en cas d’infection dues au Covid-19 dans les gymnases

Inquiet du nombre d’élèves testés positifs dans les gymnases, le député d’Epalinges, Yann Glayre, a demandé des précisions sur les procédures lorsqu’un cas Covid-19 est détecté au sein d’une classe de gymnase. « Il est fréquent que des parents d’élèves s’interrogent sur la sécurité de leurs enfants en milieu scolaire. Le maintien des écoles ouvertes nécessite que les responsabilités de chacun soient clairement définies et respectées » a-t-il notamment déclaré.

partager l’article
en lire plus
Soutenez-nous!

IBAN:
CH 59 0900 0000 1000 4168 3

Contact
UDC Vaud, Secrétariat général, Rue de la Louve 1, 1003 Lausanne
téléphone
021 806 32 90
E-Mail
Médias sociaux
Retrouvez nous sous:

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord