Participer
Communiqué de presse

L’ETAT DOIT PRIORISER L’ECONOMIE LOCALE POUR L’ATTRIBUTION DES MARCHES PUBLICS

L’UDC Vaud se montre sceptique concernant le projet de loi sur les marchés publics soumis à la consultation par le canton. Il est en effet clair que cet accord déséquilibré favorise les entreprises européennes sans accorder de contrepartie équitable pour les entrepreneurs suisses. L’UDC Vaud attend du Canton un engagement réel et concret pour le tissu économique local, quitte à faire connaître des vérités qui dérangent en la matière.

La révision, qui découle directement de l’accord révisé de l’OMC sur les marchés publics, se base sur des principes bénéfiques tels que le renforcement de la concurrence et l’assouplissement de la procédure. Ces éléments sont globalement positifs et acceptés par notre parti. Nous relevons cependant avec préoccupation les dangers que la réforme fait planer sur les entrepreneurs suisses et en particulier les PME, respectivement l’absence de mesures cohérentes en faveur du tissu économique local.

Différents niveaux de prix pratiqués dans les pays

Le critère d’adjudication dit « différents niveaux de prix » a pour but de protéger les entreprises locales contre la concurrence étrangère en corrigeant l’évaluation des offres en fonction des prix dans les pays évalués. L’UDC remarque avec regret que cette solution n’a pas seulement été écartée du projet, mais qu’elle a même été expressément rejetée, ce qui implique qu’un canton signataire ne pourra pas compléter ses dispositions d’exécution avec une remarque relative aux différents niveaux de prix étrangers.

L’application de ce critère serait particulièrement pertinente dans le domaine des travaux de construction. Des entrepreneurs suisses pourraient ainsi être favorisés légalement, et cela même pour des travaux d’une valeur de plusieurs millions.

Avantager enfin les entreprises suisses

Les procédures sur invitation doivent être utilisées de manière à favoriser les soumissionnaires suisses. Aux yeux de l’UDC, sauf circonstances exceptionnelles, les communes et le canton devraient être tenus de ne s’adresser qu’à des entreprises helvétiques dans de telles procédures et de favoriser celles qui emploient majoritairement des résidents. Dans la mesure du possible et lorsque cela peut favoriser les PME locales, les marchés importants doivent être scindés en plusieurs lots. En outre, le Canton devrait désormais faire connaître au niveau supérieur les désagréments posés en particulier par l’accord bilatéral sur les marchés publics conclu avec l’Union européenne.

L’UDC Vaud réitère ainsi son soutien à l’économie locale et demande à ce que le Conseil d’Etat intègre la motion de Julien Cuérel « Priorité aux entreprises vaudoises ou locales lors d’adjudication de marchés publics » dans ses futures décisions sur ce thème afin d’enfin favoriser les entrepreneurs suisses face à la main d’œuvre déloyale venue de l’étranger.

partager l’article
en lire plus
Soutenez-nous!

IBAN:
CH 59 0900 0000 1000 4168 3

Contact
UDC Vaud, Secrétariat général, Rue de la Louve 1, 1003 Lausanne
téléphone
021 806 32 90
E-Mail
Médias sociaux
Retrouvez nous sous:

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord