Participer
Communiqué de presse

Le TF donne raison à l’UDC en validant la loi contre la mendicité

Suite à l’initiative populaire lancée par l’UDC en 2013, le Grand Conseil s’était saisi du problème en inscrivant l’interdiction de la mendicité dans la loi. Après un premier échec devant la Cour constitutionnelle, une douzaine d’opposants au texte, dont les deux tiers sont des mendiants, se sont obstinés en recourant au Tribunal fédéral afin d’empêcher la mise en application de la loi. Aujourd’hui, le Tribunal fédéral confirme la validité du texte qui permettra désormais de lutter efficacement contre ce fléau orchestré par des réseaux malveillants qui exploitent des personnes vulnérables voire même des enfants.

Se basant sur la volonté populaire exprimée lors de la fructueuse récolte de signatures, notre parti, par la voix de son député Philippe Ducommun, avait convaincu la majorité du Parlement d’inscrire dans la loi l’interdiction de la mendicité en 2016.

Depuis plusieurs années, la majorité des grandes communes vaudoises interdisent la mendicité sur leur territoire. Bien que la mendicité soit d’abord une problématique lausannoise, nous avions besoin d’une solution cantonale claire et tranchée. Grâce à la mise en œuvre du texte de loi, cette interdiction s’étendra dorénavant à l’entier du canton. Le Tribunal fédéral a relevé la nécessité de cette loi précisant qu’ « il existe un intérêt public à une réglementation, l’Etat ayant le devoir de lutter contre l’exploitation humaine […], et ce également de manière préventive ». La plus haute instance juridique suisse reconnaît l’importance de « préserver l’ordre, la sécurité et la tranquillité publics » en interdisant la mendicité sous toutes ses formes.

Par deux fois, ces tentatives désespérées d’entraver la volonté populaire ont été balayées par la justice. Nos autorités ont désormais pour mission de démanteler ces vastes réseaux organisés qui exploitent des personnes vulnérables voire même des enfants. Il est grand temps de libérer nos rues de l’insécurité et du désordre. Nos concitoyens ont assez subi l’agacement et la gêne que suscite la mendicité. L’UDC veillera à ce que cette interdiction soit enfin appliquée pour garantir la tranquillité publique dans nos rues.

partager l’article
en lire plus
Soutenez-nous!

IBAN:
CH 59 0900 0000 1000 4168 3

Contact
UDC Vaud, Secrétariat général, Rue de la Louve 1, 1003 Lausanne
téléphone
021 806 32 90
E-Mail
Médias sociaux
Retrouvez nous sous:

Recommander cette page par E-Mail


Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord