Participer
Communiqué de presse

LATC : Entre deux maux il faut choisir le moindre

Après trois mois de débats acharnés, le Grand Conseil a adopté la loi sur l’aménagement du territoire et les constructions (LATC) par 68 oui, 24 non et 41 abstentions. Bien que très sceptique, le Groupe UDC dans sa majorité a soutenu la loi et ainsi évité la poursuite du moratoire pour notre canton.

En 2013 déjà, l’UDC était la seule à s’être opposée à la LAT fédérale. Le parti dénonçait des mesures qui allaient alourdir considérablement la machine politique, l’administration et le judiciaire dans les cantons suisses.

Après plusieurs années de mutisme de la Conseillère d’Etat Mme Métraux, le Conseil d’Etat a enfin donné la possibilité à la classe politique vaudoise de se prononcer sur les travaux de révision de la commission, qui in fine ont abouti à un projet équilibré. Lors des débats qui ont suivi dans l’hémicycle, la gauche n’a fait qu’alourdir le projet et a réussi à déstabiliser cet équilibre rendant la loi trop complexe et rigide.

Nous nous sommes battus afin d’alléger cette loi au maximum tant pour nos communes que pour les propriétaires. Nous avons travaillé avec force contre le droit d’emption, qui viole le droit de propriété, chose que nous ne pouvions accepter. Nous nous sommes battus pour la taxe de thésaurisation et avons pris nos responsabilités. En effet, il a fallu choisir entre la peste et le choléra. Cette loi promet d’être compliquée dans son application, tant au niveau cantonal que communal. Nous avons également pris en considération les divers métiers de la construction, afin que leur avenir dans notre canton ne soit pas trop incertain.

Dès la fin du travail parlementaire, les partis de gauche ont même brandi la menace d’un recours qui entraînerait un nouveau moratoire sur les zones à bâtir et figerait le territoire cantonal. Cette manière de fonctionner ne correspond pas à la fameuse feuille de route mise sur pied qui avait pour but de permettre un consensus autour de ce projet. Pour la gauche, l’infaillible adage dit ceci, les promesses rendent les fous joyeux !

Entre deux maux, l’UDC a donc choisi le moindre en acceptant la loi et défendant au mieux l’intérêt de notre économie, de nos communes et de nos citoyens.

partager l’article
en lire plus
Soutenez-nous!

IBAN:
CH 59 0900 0000 1000 4168 3

Contact
UDC Vaud, Secrétariat général, Rue de la Louve 1, 1003 Lausanne
téléphone
021 806 32 90
E-Mail
Médias sociaux
Retrouvez nous sous:

Recommander cette page par E-Mail


Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord