Participer
Communiqué de presse

La subvention accordée par le SPJ à la Grève du climat n’est que la partie émergée de l’iceberg

La semaine passée, la RTS relevait que l’association qui avait organisé la grève du climat en août 2019 avait perçu une généreuse contribution de Fr. 10’000.00 de la part du Service de protection de la jeunesse (SPJ), alors que ledit mouvement revendique ouvertement la désobéissance civile. L’argent public – soit celui qui appartient aux contribuables vaudois – est ainsi détourné. Or, il apparaît que ces Fr. 10’000.00 ne sont que la partie émergée de l’iceberg.

En 2019, la Grève du climat – un mouvement noyauté par la Jeunesse socialiste vaudoise – a obtenu du SPJ une subvention de Fr. 10’000.00. Le journal 24 heures nous apprenait que le chef de ce service était lui-même membre du PS, comme le trésorier de la Grève du climat et comme la conseillère d’Etat qui dirige le SPJ.

Mais ce n’est pas tout ! Vu que la manifestation a été bénéficiaire, il fallait rembourser les donateurs. Selon son propre rapport, la Grève du climat a remboursé Fr. 3’596.74 au SPJ. Ouf, se dit-on ! Or, 24 heures nous apprenait que ce remboursement avait été effectué le 18 février dernier, soit plus de six mois après la manifestation et… au moment où l’enquête de la RTS venait apparemment de débuter.

La Ville et le Canton ont ouvert grand leur porte-monnaie

En plus de cette subvention, les « grévistes du climat » ont pu compter sur l’important soutien de la Ville de Lausanne et du Canton de Vaud, comme ils l’affirment eux-mêmes dans leur rapport d’activités publiés en catimini la semaine passée. L’UNIL a mis ses infrastructures à disposition, le Canton a permis aux grévistes de loger dans les anciennes casernes de la Pontaise et de bénéficier de l’appui de la Protection civile. L’EVAM a été mise à contribution pour nourrir tous ces gens et la Ville a assuré les transports publics. Les prestations en nature fournies par la Ville de Lausanne et le Canton de Vaud se montent-elles à plusieurs dizaines de milliers de francs ?

A la suite de l’intervention du président de groupe UDC, Philippe Jobin, au Grand Conseil, l’UDC appelle le Conseil d’Etat à faire toute la lumière sur cette mascarade socialiste financée par les contribuables vaudois. Le député de Froideville Jean-François Thuillard a interpellé le Conseil d’Etat. Il s’agit notamment de savoir si d’autres pratiques ont eu lieu en 2019 ou sont en cours maintenant. L’UDC veut lister toutes les associations bénéficiaires de soutiens financiers et/ou en natures fournis par l’Etat. Une démarche similaire va être mise sur pied par l’UDC Lausanne pour déterminer l’étendue de cette supercherie financée par les contribuables.

partager l’article
en lire plus
Soutenez-nous!

IBAN:
CH 59 0900 0000 1000 4168 3

Contact
UDC Vaud, Secrétariat général, Rue de la Louve 1, 1003 Lausanne
téléphone
021 806 32 90
E-Mail
Médias sociaux
Retrouvez nous sous:

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord