Participer
Communiqué de presse

Interpellation urgente de l’UDC sur les dysfonctionnements graves et répétés au sein de la Fondation Urgence Santé

La Fondation Urgence Santé (FUS) gère la Centrale d’appels d’urgences sanitaires et la Centrale Téléphonique des Médecins de Garde. Elle dépend de la Direction générale de la Santé et donc de la conseillère d’Etat socialiste Rebecca Ruiz. Un audit de 2018 ainsi que de nouveaux documents relayent une situation alarmante au sein de cet organe : démissions en cascade, personnel surmené, arrêts maladie. Face à l’absence de réactions du Conseil d’Etat rose-vert, le député Yann Glayre a interpellé en urgence le gouvernement cantonal.

À la suite de dysfonctionnements avérés, un audit de la fondation avait été rendu en janvier 2018. Il y était fait mention d’une stratégie opaque, de collaborateurs et collaboratrices souffrant d’une organisation du travail nullement efficiente, de projets lancés n’aboutissant pas, d’un temps perdu en séance hors-norme, de contre-ordres, d’ordres absurdes et de contradictions faisant perdre un temps considérable. La principale problématique concernait l’équilibre désastreux des moyens financiers.

Davantage de sécurité sanitaire pour les Vaudoises et les Vaudois

Le rôle de la FUS est d’assurer la sécurité de la population en urgence vitale et pour les urgences moins vitales, d’éviter les visites aux urgences. Elle est donc d’importance capitale non seulement pour sauver des vies, lorsque le 144 est composé, mais elle est également un des points d’entrée du système sanitaire. Un mauvais filtrage des appels pourrait non seulement être fatal en cas d’urgence, mais aussi, par exemple, conduire à une affluence élevée aux urgences, entraînant des répercussions sur tout le système de santé et en premier lieu sur le personnel soignant.

Or, depuis la remise de l’audit en janvier 2018, la situation n’a en rien été maîtrisée par le Conseil de fondation de la FUS, ni par la Direction générale de la Santé. Pire, de récents éléments laissent penser que la conseillère d’Etat socialiste Rebecca Ruiz, cheffe du DSAS, a été informée à plusieurs reprises en 2021 de l’état lamentable dans lequel se trouvait la FUS et que, jusqu’à présent, rien ne semble avoir été entrepris.

L’UDC se réserve le droit de demander une commission d’enquête parlementaire

Aussi, et afin de remédier à cette problématique, le député d’Epalinges, Yann Glayre a déposé une interpellation urgente lors de la séance du Grand Conseil du jour afin de demander au Conseil d’Etat d’agir rapidement. L’UDC sera attentive aux réponses données et, selon les réponses apportées par le Conseil d’Etat, se réserve d’ores et déjà le droit de demander l’institution d’une commission d’enquête parlementaire.

Notre parti suivra de près les avancées sur ce sujet tout en remerciant chaleureusement le personnel de la FUS pour leur inestimable travail en faveur de notre population.

L’interpellation de Yann Glayre est disponible ici : Interpellation urgente Glayre

partager l’article
en lire plus
Soutenez-nous!

IBAN:
CH 59 0900 0000 1000 4168 3

Contact
UDC Vaud, Secrétariat général, Rue de la Louve 1, 1003 Lausanne
téléphone
021 806 32 90
E-Mail
compte postal
10-4168-3
Médias sociaux
Retrouvez nous sous:

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord