Participer
Communiqué de presse

GRÂCE A L’UDC, LE GRAND CONSEIL SE POSITIONNE CONTRE LES DEUX INITIATIVES PHYTOS EXTRÊMES

A la suite d’une résolution déposée par Julien Cuérel, député UDC et syndic de Baulmes, le Grand Conseil recommande de voter 2x NON aux initiatives phytos extrêmes le 13 juin prochain.

Notre parti se félicite de l’acceptation, ce jour par le Grand Conseil de la résolution du député et syndic Julien Cuérel qui combat les effets néfastes des deux initiatives phytos soumises au vote le 13 juin prochain. Lors des débats, le député et syndic de Baulmes a notamment mis en garde sur les dangereuses conséquences d’une acceptation de ces deux initiatives, qui entraînerait :

  • une diminution du volume de production agricole d’au moins 30% ;
  • une hausse des prix des denrées alimentaires, le caractère d’îlot de cherté de la Suisse serait renforcé ;
  • une augmentation de produits importés et favoriserait le tourisme d’achat alimentaire et compromettrait la sécurité de l’approvisionnement alimentaire de la  Suisse ;
  • la disparition de milliers d’emplois ;
  • une diminution de la biodiversité ;
  • un démantèlement d’une partie de notre agriculture ;
  • une diminution de notre choix alimentaire ;
  • entraînerait la fin de certaines productions comme le colza, la pomme de terre ou la betterave.

Fort de ces arguments et malgré l’opposition de la majorité rose-verte, le Grand Conseil a finalement soutenu la résolution déposée par notre parti et recommande les Vaudoises et les Vaudois à rejeter ces deux textes anti-agricoles. « Les agriculteurs n’ont aucun plaisir à traiter leurs terres avec des produits phytos, s’ils le font, c’est pour sauver une récolte ou lutter contre la prolifération de plantes envahissantes indésirables. Ils mettent beaucoup d’espoir dans la recherche, qui leur permet de diminuer, voire de stopper, les recours à la chimie », a rappelé Céline Baux, députée du Pays d’Enhaut, pour convaincre les députées et députés de soutenir la résolution.

Aussi, il faut rappeler que tout le monde serait perdant d’une acceptation de ces deux initiatives extrêmes. D’une part les producteurs de denrées alimentaires qui seraient privés de moyens précieux pour leur production et exploitation, mais aussi les consommateurs qui devront payer les denrées alimentaires suisses plus cher ou alors se tourner vers des produits importés. En suivant l’UDC et en recommandant de voter 2x NON, le Grand Conseil témoigne son soutien aux producteurs, mais aussi aux consommateurs vaudois

partager l’article
en lire plus
Soutenez-nous!

IBAN:
CH 59 0900 0000 1000 4168 3

Contact
UDC Vaud, Secrétariat général, Rue de la Louve 1, 1003 Lausanne
téléphone
021 806 32 90
E-Mail
compte postal
10-4168-3
Médias sociaux
Retrouvez nous sous:

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord