Participer
Communiqué de presse

Face à l’épidémie et aux fake news, l’UDC veut que l’EMCC prenne les commandes

Le Conseil d’Etat doit décréter l’état d’urgence immédiatement et confier la conduite de la crise à l’état-major cantonal de conduite (EMCC). Aux yeux de l’UDC, l’heure n’est pas à l’attentisme. Les lieux publics et les frontières doivent être fermés.

Vendredi passé, l’UDC dénonçait le manque de leadership du Conseil d’Etat ainsi que des mesures insuffisantes pour endiguer la crise. En l’espace de deux jours, la situation s’est accélérée et ont obligé trois cantons, dont notre voisin Neuchâtel dimanche soir, à décréter l’état d’urgence pour lutter contre l’épidémie.

Pas moins de vingt-cinq spécialistes reconnus de notre pays ont lancé un cri d’alarme clair et précis :  «Une transmission interhumaine soutenue du nouveau coronavirus en Suisse semble aujourd’hui inévitable (…) Les mesures en vigueur sont loin d’être suffisantes (…) La pression excessive attendue sur le système de santé et ses employés entraînera des taux de mortalité plus élevés (…) Chaque jour compte (…) Nous vous demandons de déclarer une ‘situation extraordinaire’ conformément à la loi sur les épidémies et de décider de mesures d’endiguement de grande envergure».

Comment se fait-il qu’au moment où Neuchâtel décrète l’état d’urgence, Vaud ne publie que des plans de continuité de l’administration cantonale ? Faut-il rappeler que notre canton est – avec celui du Tessin – le plus touché par l’épidémie ? Nous demandons au Conseil d’Etat de faire pression sur la Confédération pour activer les articles prévus dans la loi fédérale sur les épidémies.

Pour l’UDC Vaud, il est indispensable que le Conseil d’Etat parle d’une seule voix. Celui-ci a mis l’EMCC sur pieds afin de garantir la conduite opérationnelle. Néanmoins, il paraît évident que l’état-major cantonal de conduite soit investi des pouvoirs d’agir et de communiquer afin de piloter cette crise. Notre parti demande que l’EMCC – investi de cette charge et dans le but de lutter contre les fake news – communique chaque 24 heures sur ses décisions et activités afin que les Vaudoises et les Vaudois soient correctement informés.

L’UDC Vaud, dans ces moments difficiles, demande que l’état d’urgence soit décrété. Les frontières et les lieux publics doivent être fermés sans aucun délai. Seuls les frontaliers indispensables au fonctionnement des infrastructures vitales (alimentation et sanitaire) doivent être autorisés à entrer en Suisse.

partager l’article
en lire plus
Soutenez-nous!

IBAN:
CH 59 0900 0000 1000 4168 3

Contact
UDC Vaud, Secrétariat général, Rue de la Louve 1, 1003 Lausanne
téléphone
021 806 32 90
E-Mail
Médias sociaux
Retrouvez nous sous:

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord