Participer
Communiqué de presse

Face à la crise économique et sanitaire, le Conseil d’Etat est-il capable de faire face ?

Ce premier trimestre 2020 restera marqué dans l’Histoire vaudoise et du monde. En l’espace de quelques semaines, l’épidémie de coronavirus aura ébranlé le monde globalisé – sans faire exception de notre canton – comme jamais auparavant. De nombreuses certitudes et de nombreux acquis sont en train de voler en éclat. Or, pour y faire face, le Conseil d’Etat semble manquer de capacités alors même que le gros de la crise est probablement devant nous. De plus, en raison de l’épidémie, le Congrès de l’UDC Vaud prévu le 12 mars à Prilly a été annulé.

Le coronavirus a frappé l’Italie avec une violence et une rapidité inouïe ! En l’espace de quelques jours, des mesures sanitaires exceptionnelles ont été prises et, malgré elles, rien ne semble capable de freiner la propagation de l’épidémie. Quelques jours après l’Italie, le Tessin annonçait le premier cas en Suisse. Le canton de Vaud a été touché peu de temps après. Or, après avoir pris des mesures importantes (interdire des manifestations de plus de 1’000 personnes), les autorités politiques semblent désormais tétanisées par la tournure des événements. Le Conseil fédéral renonce à boucler la frontière commune avec l’Italie alors que la Lombardie est l’épicentre de l’épidémie en Europe et que notre voisin autrichien vient d’annoncer le rétablissement des frontières avec l’Italie.

Crise économique et sanitaire

Tout indique que notre canton se dirige vers une crise économique et sanitaire sans précédent. La semaine passée et hier, les députés Julien Cuérel et Sylvain Freymond sont intervenus au Grand Conseil pour interpeller le Conseil d’Etat sur des mesures aptes à atténuer la crise économique, respectivement à dédommager celles et ceux dont la survie économique est menacée par les indispensables mesures sanitaires.

A la crise économique, il faudra sans aucun doute ajouter la crise sanitaire qui frappera immanquablement le canton de Vaud. Il faut redouter une propagation fulgurante des cas durant les jours et semaines à venir. Déjà en janvier, le conseiller communal Fabrice Moscheni (UDC Lausanne) était intervenu pour alarmer les autorités lausannoises sur ce phénomène. La réponse laconique d’alors serait tout bonnement inacceptable aujourd’hui.

Réformer rapidement la chaîne sécuritaire

En effet, depuis de nombreuses années, l’UDC dénonce le manque de moyens consacré à la sécurité et redoutait que nos autorités politiques soient incapables de faire face à un imprévu sécuritaire et à protéger la population vaudoise des possibles menaces. Malheureusement, à force de dépenser l’argent public à la mise en œuvre des politiques de gauche, la chaîne sécuritaire et sanitaire – qui fonctionne déjà à flux tendus quand tout va bien – est fragilisée. Si elle cède, la crise deviendrait hors de contrôle et le Conseil d’Etat serait alors incapable de faire face.

Pour l’UDC, il est absolument indispensable de réformer la chaîne sécuritaire en la renforçant afin de permettre aux Vaudoises et aux Vaudois de pouvoir envisager plus sereinement les futures crises sanitaires et les dangers qui peuvent nous frapper à tous moments. Au XXIe siècle, pas moins de six épidémies ont touché le monde en vingt ans et nul doute que ce phénomène va se répéter à l’avenir.

Gouverner, c’est prévoir et ne rien prévoir, c’est courir à sa perte, disait le journaliste français Emile de Girardin. Indépendamment des conséquences finales de cette épidémie dans le canton de Vaud, celle-ci aura fait voler en éclat de nombreuses certitudes et obligera les autorités politiques à prendre leur responsabilité en matière de protection de la population, comme l’exige en vain l’UDC depuis de nombreuses années.

partager l’article
en lire plus
Soutenez-nous!

IBAN:
CH 59 0900 0000 1000 4168 3

Contact
UDC Vaud, Secrétariat général, Rue de la Louve 1, 1003 Lausanne
téléphone
021 806 32 90
E-Mail
Médias sociaux
Retrouvez nous sous:

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord