Participer
Communiqué de presse

Concrètement, seule l’UDC soutient les cafés-restaurateurs

Hier, le Parlement vaudois a refusé une motion du député Philippe Ducommun demandant que l’Etat renonce à percevoir les droits de patente en 2020. Seul le groupe UDC a soutenu ce projet visant à donner un coup de pouce aux cafés-restaurateurs durement touchés par la crise du coronavirus. Depuis le début de cette crise, l’UDC s’est engagée de toutes ses forces aux côtés des cafés-restaurant, luttant notamment contre leurs fermetures. Malheureusement, lors de sa séance de hier, le Grand Conseil a manqué l’occasion d’offrir des perspectives réjouissantes à ce secteur, refusant un geste qu’ils auraient pourtant bien mérité.

Au cours cette année, les cafés-restaurateurs de notre canton ont été particulièrement touchés par les mesures mises en place par nos autorités. Après avoir parfaitement appliqué les recommandations sanitaires et avoir été contraints de fermer leurs établissements à deux reprises, la situation n’est pas des plus réjouissante par le secteur de la restauration. Hier, les députés avaient l’occasion de faire un geste pour les restaurateurs en supprimant l’émolument de patente pour l’année 2020. Malheureusement, et une fois de plus, seul le groupe UDC a soutenu le texte du député lausannois Philippe Ducommun.

L’UDC condamne le manque de soutien du Grand Conseil envers les cafés-restaurateurs

Notre groupe condamne le manque de soutien du Grand Conseil à un texte demandant un modeste soutien de l’Etat envers les restaurateurs de notre canton. Ce manque d’appui démontre, une nouvelle fois, que seule l’UDC s’engage concrètement pour les café-restaurateurs. Durant cette crise, force est de constater que seule l’UDC a concrètement œuvré pour la prospérité économique de notre canton avec des interventions visant la mise à 0% de l’intérêt moratoire sur acomptes pour les personnes physiques en 2020 ou la priorité des adjudications des marchés publics à des entreprises locales.

Considérer la chasse comme un sport et laisser les cantons décider

Une récente décision de l’Office fédéral de l’environnement (OFEV) en matière de chasse a empêché la pratique de la chasse en groupe ce samedi 12 décembre, cette dernière étant considérée comme une « manifestation publique » et donc interdite pour des motifs sanitaires, alors que de nombreuses activités sportives extérieures sont autorisées. Face à cette incohérence, le Conseiller national Jacques Nicolet est intervenu au parlement fédéral afin de soutenir la pratique de la chasse, également durement touchés par cette crise. « Le Conseil fédéral ne devrait-il pas privilégier le fédéralisme en laissant les cantons, qui sont de fait plus près du terrain, décider de l’ajustement des mesures sanitaires à faire appliquer par les chasseurs ? » a notamment déclaré l’élu de Lignerolle. Depuis lors, l’OFEV est partiellement revenue sur sa décision en autorisant la chasse à cinq chasseurs. Pour les cantons où le sanglier et le cerf posent d’importants problèmes, cet assouplissement n’est pas suffisant. Fidèle défenseur du fédéralisme, notre parti attend impatiemment la réponse et suivra ce dossier de près.

A l’approche des fêtes, l’UDC Vaud se joint à l’ensemble des acteurs économiques et sanitaires touchés par cette crise et nous leur témoignons notre plus grand soutien !

partager l’article
en lire plus
Soutenez-nous!

IBAN:
CH 59 0900 0000 1000 4168 3

Contact
UDC Vaud, Secrétariat général, Rue de la Louve 1, 1003 Lausanne
téléphone
021 806 32 90
E-Mail
Médias sociaux
Retrouvez nous sous:

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord