Participer
Communiqué de presse

COLLINE DU MORMONT : LE CONSEIL D’ÉTAT ROSE-VERT PRIS À SON PROPRE JEU

L’UDC Vaud salue les opérations visant à évacuer les zadistes sur le site du Mormont, tout en regrettant que le Conseil d’État rose-vert ait été contraint d’user de la force après avoir légitimé la désobéissance civile en tolérant l’enlisement de la situation. Toutefois, notre parti dénonce la lâcheté du Conseil d’État rose-vert dans la gestion de ce dossier, préférant se soumettre aux activistes illégaux plutôt que de faire respecter la loi. Aux yeux de notre parti, la responsabilité du Conseil d’État rose-vert est totale dans ce fiasco ayant conduit le site du Mormont à devenir une zone de non-droit.

L’enlisement de la situation le 30 mars au Mormont en raison du comportement illégal des zadistes prouve que cette évacuation intervient beaucoup trop tardivement et reflète la gestion calamiteuse de ce dossier par Béatrice Métraux. L’inaction répétée de notre gouvernement a conduit le site de Mormont à devenir une zone de non-droit. « Voilà six mois que l’autorité est moquée. Il est plus que temps que cette parenthèse se referme. Notre pays offre des outils démocratiques très étendus pour se faire entendre. J’en appelle donc à la responsabilité sociale des occupants : personne n’a rien à gagner avec l’enlisement de la situation » a notamment déclaré Kevin Grangier, président de l’UDC Vaud.

Soutien à nos forces de l’ordre

Au cours des opérations d’évacuation, plusieurs activistes ont pris nos forces de l’ordre pour cible. Aux yeux de notre parti, cette situation est intolérable et est le fruit d’une escalade de la violence tolérée par la gauche politique de notre canton. Notre parti exige que les auteurs d’actes de violence envers nos policiers soient vigoureusement condamnés. Par cette action, l’UDC réitère son soutien à l’ensemble de nos forces de l’ordre qui sont régulièrement prises pour cible et moquées en toute impunité par les extrémistes de gauche.

L’UDC exige l’expulsion des zadistes étrangers

Parmi les zadistes du Mormont se trouvent passablement d’agitateurs étrangers, tout spécialement venus dans notre canton pour provoquer l’autorité et en découdre avec les forces de l’ordre. L’UDC exige que les dispositions prévoyant l’exclusion des étrangers criminels, et approuvées explicitement par le peuple en 2019, s’appliquent. Ces agitateurs ont pu bénéficier de toutes les mises en garde et de toute la bienveillance de la police. Ils ont eu de multiples occasions de cesser pacifiquement leur action et n’ont répondu que par la provocation et la moquerie. Il devient urgent de mettre fin à leur agissement en les expulsant de Suisse.

Qui paiera la facture ?

L’évacuation qui a lieu aujourd’hui a, malheureusement et par l’inaction de nos autorités, un coût important. Aussi, l’UDC déplore que le laxisme politique du Conseil d’État ait fait augmenter la lourde facture à la charge des contribuables vaudois. Notre parti ne peut tolérer que cette affligeante affaire et sa gestion calamiteuse soient financées par les vaudois et exige des mesures concrètes afin d’éviter qu’une situation identique ne se reproduise dans le futur. Ceci dans l’intérêt de l’ensemble des habitantes et habitants de notre canton

partager l’article
en lire plus
Soutenez-nous!

IBAN:
CH 59 0900 0000 1000 4168 3

Contact
UDC Vaud, Secrétariat général, Rue de la Louve 1, 1003 Lausanne
téléphone
021 806 32 90
E-Mail
Médias sociaux
Retrouvez nous sous:

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord