Participer
Communiqué de presse

Augmentation confirmée des charges sociales et des coûts de l’asile en 2017

Ce matin, le Conseil d’Etat a présenté ses comptes qui laissent apparaître une augmentation des charges sociales (+109 millions de francs) et des coûts liés à l’asile en hausse (+28 millions de francs). Aux yeux de l’UDC, la situation financière de l’Etat, qui boucle ses comptes avec un bénéfice de 147 millions, ne donne que des satisfactions de façade. En effet, alors qu’il semble que l’augmentation de la dette soit maîtrisée, il faut en réalité relever l’important report d’investissements pour un montant de plus de 3 milliards de francs pour les années futures. La dette de son côté augmente de 50 millions à hauteur de 825 millions.

Malgré les efforts de l’UDC, notamment au sein du Grand Conseil, les charges sociales continuent de progresser de 2,2%. Le filet social vaudois est ainsi nettement supérieur à la moyenne des autres cantons.

L’UDC s’inquiète des coûts de l’asile dont le dépassement par rapport aux prévisions est de 28 millions de francs. Notre canton s’est à nouveau tristement distingué par un laxisme inadmissible en matière de renvoi des requérants déboutés. Aux yeux de l’UDC, il est intolérable et scandaleux que les Vaudoises et les Vaudois paient pour financier une politique illégale au regard du droit fédéral. Dans sa réponse aux questions du conseiller national Michaël Buffat, le Conseil fédéral indiquait, en fin d’année 2017, qu’une suppression des subventions fédérales avait été prononcée à l’encontre du canton de Vaud dans déjà 121 cas. Tenant compte de ce principe, le SEM estimait que le montant des subventions fédérales qui n’ont pas été versées entre le 1er octobre 2016 et le 30 septembre 2017 s’élevait déjà à un million de francs. Si l’on y ajoute les frais d’annulation de vols des personnes contraintes au départ du territoire helvétique, on arrive à des montants de plusieurs millions.

Les revenus conjoncturels annoncés à hauteur de 497 millions sont fortement aléatoires. La progression des impôts des personnes physiques a quant à elle connu une faible progression en regard du développement démographique. L’UDC pointe également du doigt l’augmentation des charges (+50 millions en un an) du personnel de l’Etat, essentiellement liées à l’enseignement.

Le Canton se dit prêt à appliquer la RIE III vaudoise et a investi pas moins de 570 millions dans l’économie. Si l’application du futur taux d’imposition des sociétés a sensiblement rassuré les acteurs de l’économie vaudoise, un effort social considérable devra cependant être consenti pour augmenter le pouvoir d’achat des Vaudois.

L’UDC demande au Conseil d’Etat de prendre ses responsabilités en renvoyant les requérants d’asile déboutés afin qu’ils ne coûtent plus des millions aux contribuables vaudois. Notre parti continuera son engagement pour des finances cantonales saines et mettra tout en œuvre pour que les charges sociales cessent enfin de prendre l’ascenseur. En effet, Il ne s’agit pas simplement de s’autocongratuler de comptes bénéficiaires, mais faut-il encore que l’effet se fasse ressentir positivement dans le porte-monnaie des Vaudoises et des Vaudois.

partager l’article
en lire plus
Soutenez-nous!

IBAN:
CH 59 0900 0000 1000 4168 3

Contact
UDC Vaud, Secrétariat général, Rue de la Louve 1, 1003 Lausanne
téléphone
021 806 32 90
E-Mail
Médias sociaux
Retrouvez nous sous:

Recommander cette page par E-Mail


Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord