Participer
Communiqué de presse

ACCORD-CADRE : GUY PARMELIN A AGI EN HOMME D’ÉTAT

Cet après-midi, le président de la Confédération Guy Parmelin a annoncé que le Conseil fédéral tirait un trait sur l’accord-cadre institutionnel, après l’échec des négociations dues à l’inflexibilité de Bruxelles. Alors que plusieurs ministres des affaires étrangères et plusieurs présidents de la Confédération s’y sont cassé les dents, Guy Parmelin n’a tremblé ni à Bruxelles le mois passé, ni aujourd’hui au moment de tourner la page. La Direction de l’UDC Vaud salue l’homme d’État.

Depuis les prémices du débat sur l’accord-cadre institutionnel, dès 2008, et depuis tout ce temps, l’UDC Vaud s’est engagé sans sourciller contre cet accord indigne de notre démocratie et irrespectueux des libertés populaires des Suissesses et des Suisses. Aux yeux de l’UDC, seules des relations respectueuses, yeux dans les yeux, d’égal à égal, avec l’UE ont un avenir.

En décidant d’enterrer l’accord-cadre institutionnel, Guy Parmelin a réussi là où les autres ont échoué, à commencer par les ministres des Affaires étrangères Didier Burkhalter et Ignazio Cassis, qui se sont tous les deux empêtrés dans leur slalom avec l’UE. On se souvient aussi du tristement célèbre baiser de Jean-Claude Juncker à la présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga. Il n’y avait ni slalom ni baiser dans la manière avec laquelle Guy Parmelin a agi.

L’UDC Vaud salue la décision courageuse du Conseil fédéral

En effet, le président de la Confédération a pris en main ce dossier dès les premiers jours de son mandat. Il a calmement et fermement présenté la position suisse à Bruxelles, tout en ne laissant aucun doute sur l’issue du dossier si l’UE s’entêtait à considérer la Suisse comme un État vassal. Certainement trop habituée par l’aplaventrisme des dirigeants suisses depuis 1992, la Commission européenne semble avoir considéré que Guy Parmelin n’irait pas au bout de sa conviction.

En ayant pris la responsabilité de mettre un terme à cette situation enlisée afin de permettre de rebâtir des relations saines avec nos voisins, Guy Parmelin a agi en homme d’État ! La Direction de l’UDC Vaud salue l’homme d’État et la décision courageuse du Conseil fédéral, qui marquent aujourd’hui l’histoire de la Suisse.

Bâtir des relations bilatérales saines et respectueuses avec l’UE

Grâce à cette décision, la Suisse et l’UE peuvent désormais envisager rebâtir une relation saine, d’égal à égal, et respectueuse de notre indépendance politique. L’UDC Vaud souhaite que la voie bilatérale soit renforcée en vertu de ses valeurs de réciprocité et de respect. À ce titre, il est désormais indispensable de réformer dans les meilleurs délais l’accord sur la libre circulation des personnes afin d’alléger la pression démographique que cette dernière fait peser sur la Suisse en général et sur le canton de Vaud en particulier.

partager l’article
en lire plus
Soutenez-nous!

IBAN:
CH 59 0900 0000 1000 4168 3

Contact
UDC Vaud, Secrétariat général, Rue de la Louve 1, 1003 Lausanne
téléphone
021 806 32 90
E-Mail
compte postal
10-4168-3
Médias sociaux
Retrouvez nous sous:

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord