Participer

Histoire de l’UDC Vaud

L’histoire de l’UDC en terres vaudoises

L’UDC a été créée le 21 janvier 1921 en l’église de St-Cierges par une poignée d’agriculteurs issus du Parti radical démocratique. Appelée alors PAI (Paysans, Artisans, Indépendants), le parti a eu pour vocation de représenter spécifiquement les gens du monde rural et les petits entrepreneurs. Le PAI du canton de Vaud a été le troisième mouvement agraire avoir vu le jour en Suisse, après ceux de Zurich (1917), de Berne (1919) et juste avant Fribourg en 1922.

Son premier président était un député de Bercher, Albert Wulliamoz, conseiller national dès 1922 et quarante ans plus tard, en 1962, Marc-Henri Ravussin fut le premier conseiller d’Etat PAI. Marcel Blanc, Pierre-François Veillon puis Jean-Claude Mermoud lui ont succédé.

En 1971, divers partis agraires issus des cantons, dont le PAI vaudois, fondent à Berne l’Union démocratique du centre. Durant une quinzaine d’années, le parti portera la double-dénomination PAI-UDC, jusqu’au 2 mars 1985, à Bercher, où il est décidé d’abandonner l’acronyme PAI au profit de l’UDC.

Représentée à Berne depuis 1922 (non sans quelques absences durant quelques législatures) avec un conseiller national, notre parti gagna un second siège en 1999, puis deux de plus en 2003 et enfin un cinquième siège en 2007, avant de retomber à quatre mandats en 2011.

De la défense des paysans à la défense de la Suisse…
Le récent succès de l’UDC trouve ses racines dans son engagement sans faille en faveur du fédéralisme et de l’indépendance de la Suisse. Depuis 1992, le débat européen polarise les positions politiques de notre pays. Seul parti n’ayant jamais douté de la pertinence d’une Suisse libre et indépendante, l’UDC récolte les fruits de cet engagement.

Fort de près de 50 sections locales, dont plus de 40 fondées entre 2004 et 2014, la nouvelle génération de l’UDC ne se limite plus aux seules communes rurales. Dans toutes les grandes villes vaudoises, l’UDC est désormais un acteur politique reconnu avec des groupes au sein des législatifs.

En 2013, à Chavornay, le parti s’est doté pour la première fois d’une présidente en la personne de la députée de Vevey Fabienne Despot, ingénieure chimiste et cheffe de son entreprise, qui symbolise à elle seule l’évolution qui anime l’UDC.

Le premier conseiller fédéral, Guy Parmelin
Suite aux élections fédérales du 18 octobre 2015, l’UDC a revendiqué le retour à la « formule magique » en proposant un ticket de trois candidats pour l’élection au Conseil fédéral, dont la candidature du conseiller national Guy Parmelin.

Le 9 décembre 2015, au troisième tour du scrutin, Guy Parmelin est devenu le 116e conseiller fédéral (15e Vaudois et 1er conseiller fédéral vaudois non-élu comme PLR). Il a repris le Département de la défense, de la protection de la population et des sports.


Histoire de l’UDC Suisse

 

Soutenez-nous!

IBAN:
CH 59 0900 0000 1000 4168 3

Contact
UDC Vaud, Secrétariat général, Rue de la Louve 1, 1003 Lausanne
téléphone
021 806 32 90
E-Mail
Médias sociaux
Retrouvez nous sous:

Recommander cette page par E-Mail


Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord