Participer
Article

Fête nationale, de la parole aux actes

Le 1er août prochain, nous fêterons la fête nationale, commémorant le serment du Grütli, vieux de 728 ans. Cette année encore, des centaines de discours empreints d’émotion, de patriotisme et de reconnaissance, seront prononcés dans notre pays, dans chaque canton, dans chaque commune et dans chacune de nos quatre langues nationales.

C’est en 1291 qu’a été signé le célèbre Pacte fédéral sur la prairie du Grütli, où étaient réunis les représentants des trois cantons primitifs, Uri, Schwytz et Nidwald. Longtemps oublié dans les archives du canton de Schwytz, ce n’est qu’au XVIIIe siècle que le désormais célèbre document a été redécouvert. On peut y lire que les gens des trois vallées, au nom du Seigneur et sous serment pris en toute bonne foi, se sont engagés solidairement et démocratiquement, à se prêter secours, appui et assistance, en toutes circonstances, sans ménager ni leurs efforts, ni leurs vies, ni leurs biens.

Bien que datant de plus de 700 ans, les mots choisis ont leur poids. La pertinence et le bon sens qui émanent de ce texte démontrent la ferme volonté, à l’époque déjà, de ne pas se laisser commander par d’autres, de ne tolérer ni les déprédations, ni le désordre, ni le crime, qui requièrent une punition sévère.

2019 est une année d’élections fédérales. Dans le canton de Vaud, plus de 250 candidats se lanceront dans la course pour siéger aux Chambres fédérales et bon nombre de ces candidats seront sollicités pour prononcer un discours lors de notre fête nationale. Je vous invite à porter une oreille attentive aux discours prononcés, afin de veiller à la cohérence des propos chargés de patriotisme et de les comparer aux engagements politiques réels qui portent sur la préservation de nos valeurs, de notre système démocratique et de nos libertés.

Vous constaterez que seuls les orateurs issus du parti UDC seront loyaux, droits dans leurs bottes et martèleront avec rigueur que nous ne céderons à aucun chantage, à aucune contrainte externe. La neutralité, l’indépendance, la liberté et l’insoumission ont fondé notre pays. Ces valeurs, que certains voudraient brader pour séduire une Union européenne arrogante, seul notre parti les a défendues et nous continuerons à les défendre sans concession, avec vigueur et conviction.

Ce pays neutre, indépendant et souverain, ce pays où la prospérité économique est jalousée, ce pays où le taux de chômage est l’un des plus faibles du monde, ce pays où les institutions sociales permettent aux plus démunis de joindre les deux bouts, ce pays où il fait bon vivre, ce pays qui protège ses travailleurs et sa population, cette Suisse que nous aimons, cette Suisse que nos aïeux ont construite et fait évoluer en la Suisse que nous connaissons, cette Suisse que nous voulons transmettre intacte à nos enfants, cette Suisse devra son salut au seul parti qui la défend et la protège sans la trahir. Aux élections fédérales de cet automne, accordez votre confiance aux candidats du seul parti loyal avec la Suisse et sa population, l’UDC. En octobre, si vous voulez que la Suisse reste la Suisse, votez UDC.

Belle fête nationale à toutes et tous, que la santé et la prospérité animent votre quotidien. Que vive notre pays, que vivent nos valeurs et que vive l’UDC !

partager l’article
par l’auteur
UDC conseiller national (VD)
en lire plus
Soutenez-nous!

IBAN:
CH 59 0900 0000 1000 4168 3

Contact
UDC Vaud, Secrétariat général, Rue de la Louve 1, 1003 Lausanne
téléphone
021 806 32 90
E-Mail
Médias sociaux
Retrouvez nous sous:

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord